Museo Storico Alfa Romeo : Dans le temple d’Arese

Fermé en 2011, le musée Alfa Romeo d’Arese s’est offert un nouveau visage en 2015. Visite guidée d’un temple dédié à l’excellence mécanique et à la sportivité de la marque milanaise.

Texte William Pac – Photos Alfa Romeo

Le premier niveau de la visite permet de retracer l’histoire de la marque par le biais d’une galerie des modèles les plus emblématiques.

Situé à 15 kilomètres du cœur de Milan, au nord-ouest de la ville, le musée historique Alfa Romeo est facilement accessible depuis l’aéroport de Malpensa. De là, une demi-heure d’autoroute suffit à rejoindre l’endroit. Avant d’y accéder, il faut longer un immense centre commercial. On n’y porterait pas attention plus que cela si l’on ne savait pas que celui-ci a été construit sur l’ancien site de l’usine Alfa Romeo d’Arese, qui débuta en même temps que le programme Giulia, au début des années 60. Du deuxième grand site de la marque, après Portello, il ne reste plus aujourd’hui que quelques immeubles accueillant le musée, mais aussi un showroom, un centre de documentation ou bien encore un restaurant, des espaces événementiels et même une piste d’essai. Un lieu de vie, de culture et d’échanges qui prit son essor en 2015 après la refonte complète menée par l’architecte Benedetto Camerana. Un premier musée, inauguré en décembre 1976, existait déjà sur ce site auparavant, mais il n’était ouvert qu’en semaine, uniquement sur rendez-vous. Ne répondant plus aux normes, celui-ci dut fermer ses portes en 2011.

La compétition occupe fort logiquement une place importante dans l’exposition, comme ici avec les Giulia 1750 GTAm et GTA 1300 Junior.

Un siècle d’excellence

La nouvelle scénographie du musée débute par un parcours extérieur, abrité sous une structure de couleur rouge qui vous met immédiatement dans l’ambiance. Celle-ci débouche sur la réception du musée, vaste endroit où l’on peut admirer le dernier modèle en date de la marque (en l’occurrence la Giulia « Nürburgring ») ou découvrir les nombreux livres, vêtements et objets dédiés à la marque. Cette promenade se poursuit jusqu’à un escalator conduisant au premier niveau de l’exposition. Intitulé « Timeline » (« ligne du temps »), celui-ci retrace la chronologie de la marque par le biais d’une sélection de modèles emblématiques. On est tout de suite frappé par l’aspect à la fois très lumineux et aéré de l’endroit : afin de privilégier la vision des autos exposées, le musée n’a retenu « que » 69 modèles, sur les 250 de la collection, pour l’ensemble du site. La visite permettra de constater que l’essentiel y est bien, le plaisir de détailler les autos sans entraves apportant une satisfaction intense. De l’A.L.F.A 15 HP Corsa produite en 1911 à la 8C Competizione de 2007, les étapes importantes du premier siècle du constructeur sont passées en revue. Les prestigieuses 6C et 8C des années 30, la berline 1900 du renouveau d’après-guerre, la Giulietta, le coupé 2600 Sprint, la Giulia, la Montreal, l’Alfasud, l’Alfetta, la 156, entre autres, résument bien les avancées techniques et stylistiques de la firme milanaise. (…)

Les 33/3 et 33/2 illustrent la grande époque de la marque en Sport-Prototypes.

Retrouvez l’intégralité de la visite dans Echappement Classic n°85 (janvier-février 2018) en vente en kiosque ou en ligne sur hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.