Echappement Classic n°69 : Spécial Le Mans Classic 2016

ECHAPPEMENT_CLASSIC_69

Au sommaire du magazine Echappement Classic n°69 (août 2016) : Spécial Le Mans Classic

L’histoire des 24 Heures du Mans regorge d’aventures humaines hors du commun. Celle d’Inaltera en fait partie. Fin 1975, la force de persuasion de Jean Rondeau entraîne Charles James, patron des papiers-peints Inaltera, dans la grande aventure mancelle. Deux cents jours plus tard, deux Inaltera à moteur V8 Ford Cosworth 3 litres prennent le départ, la numéro 1 décrochant la victoire dans la catégorie GTP, avec une huitième place au général à la clé. Au volant de cette auto, deux champions du sport automobile … Lire la suite

Le Mans Classic 2016 : INALTERAble !

inaltera-le-mans-classic

En juin 1976, les deux Inaltera construites par l’équipe de Jean Rondeau franchissaient côte-à-côte l’arrivée du Mans. Un exploit inédit pour une marque débutante, un coup de pub magistral pour la marque de papiers-peints et surtout, le début de l’une des plus belles aventures humaines du sport automobile.
Texte François Hurel – Photo Jean-Paul Weber

Quarante ans plus tard, les anciens d’Inaltera se sont retrouvés dans le cadre du Club des Pilotes, tandis que les trois voitures étaient réunies sur le circuit, la n°1 étant aux mains d’Henri Pescarolo et Julien Beltoise. La présence du second fi … Lire la suite

Citroën Visa Trophée : la plus petite des Groupe B

citroen-visa-trophee

En 1981, sous la direction de Guy Verrier, alors directeur du service compétition, Citroën lança l’Opération Visa en sélectionnant dix jeunes talents prêts à piloter une Visa Trophée Groupe 5. L’année d’après, l’arrivée d’une nouvelle règlementation et la volonté du constructeur d’internationaliser le Trophée ont conduit à la production de 200 Citroën Visa Groupe B, 200 voitures livrées pratiquement prêtes à courir.
Texte Lionel Robert – Photos Christian Chiquello

En 1982, le Trophée Visa jouait la mixité en intégrant courses de côte, rallyes et épreuves sur circuit au classement d’une discipl … Lire la suite

Jean-Louis Ravenel : il était une fois en Armorique

Tour-Auto-1973-Ravenel-Opel-Commodore

Dans les années 70, les frères Ravenel occupaient régulièrement les pages d’Echappement. Si le cadet Jacky s’est surtout illustré en côte, son aîné Jean-Louis a fait briller les couleurs d’Opel en rallye, puis celles de Talbot et Citroën. Sans oublier ses participations aux 24 Heures du Mans et de Spa.
Propos recueillis par François Hurel – Photo Jeff Lehalle / Archives Echappement Classic

Ils étaient cinq, une fille et quatre garçons nés d’un père spécialiste du bois et musicien à ses heures. Celui-ci a su transmettre son savoir-faire puisque ses fils se sont spécialisés dans les chalets préf … Lire la suite

Rallye du Maroc Historique : une victoire bien méritée

rallye-maroc-barrile

Fidèle au rallye du Maroc Historique, à sa Talbot Lotus et à son préparateur Jean-Luc Bolla, apprécié pour son sens de l’attaque et du spectacle, Bernard Barrile a remporté une victoire bien méritée après l’abandon de Grégoire de Mévius dans l’avant-dernière spéciale. C’était le rebondissement inattendu de cette épreuve unanimement appréciée par les concurrents, notamment pour ses spéciales splendides et ses décors grandioses.
Texte Philippe Carles – Photos haasefotoclassic.com (François Haase et Millo Moravski)

Après avoir disputé l’ultime spéciale à l’écoute du moindre bruit et en conduisant … Lire la suite

Jean Max : « Je rêvais d’aller en F1 avec Grac »

F1_grac

Brillant vainqueur du Critérium de Formule France 1968, pilote emblématique de Grac, Jean Max a ensuite couru pour de grands noms du sport automobile, mais sans atteindre le rêve qu’il caressait: la F1 avec l’équipe de Serge Aziosmanoff.
Propos recueillis par François Hurel

Le 15 avril 1968, une semaine après la disparition de Jim Clark à Hockenheim, Jean Max remporte à Nogaro la première d’une série de 11 victoires qui vont faire de lui le premier champion de l’histoire de la Formule Renault (alors appelée Formule France, voir EC n°52). Jim Clark, Jean Max : la similitude n’est pas que phonét … Lire la suite

Lancia Rally 037 1984 : la plus aboutie des deux roues motrices

lancia-rallye-037-1984

La Stratos (voir Echappement Classic n°65) fut une superbe réussite, auréolée de trois titres mondiaux en rallye dans les années 70. L’avènement du Groupe B permit aux techniciens de Lancia Corse de dessiner une voiture de course encore plus aboutie : la Rally 037, dernière deux roues motrices à coiffer la couronne en championnat du monde des rallyes en 1983. Nous avons eu la chance d’essayer l’auto de Christophe Vaison, victorieux du tour de Corse historique en 2014 et 2015 à son volant.
Texte Lionel Robert – Photos Philippe Maitre

Descendante directe des Lancia Beta Monte-Carlo Groupe 5 de c … Lire la suite

Interview: Henri Chemin, l’agitateur médiatique

henri-chemin

Alors que Ford s’apprête à célébrer le 50e anniversaire de sa première victoire dans la Sarthe, le moment était venu de rencontrer Henri Chemin, l’homme qui a su rendre Ford «sexy» aux yeux des Français, avant de récidiver chez Chrysler.
Propos recueillis par François Hurel

Echappement Classic : Il semble que vous n’étiez pas destiné à faire carrière dans l’automobile ?
Henri Chemin : Ayant un bon coup de crayon, je voulais faire les Beaux-Arts à Paris, mais mon père, qui était dessinateur de mode, n’y croyait pas. Après une période de flottement, j’ai passé le concours d’entrée à Sup de Co de … Lire la suite